Sous les ponts de Paris

Marche au grand air, de la Bastille à la Place de La Concorde

Nous nous sommes retrouvés au port de l’Arsenal qui relie le canal Saint-Martin à la Seine, entre le quai de la Rapée et la place de la Bastille. C’était autrefois un port de marchandises qui est devenu depuis 1983 un port de plaisance bordé d’un charmant jardin que nous avons longé jusqu’à l’écluse.

Le saviez-vous ?
Les ponts sont aujourd’hui des lieux de passage mais au Moyen Age, ils accueillaient des commerces, des habitations... toute une vie suspendue ! Pour franchir ses nombreux canaux, Paris s’est aussi équipé de passerelles comme celles du Canal Saint Martin, du Canal de L’Ourq ou du parc de La Villette.
De loin nous apercevons le Pont de la Tournelle : Sainte-Geneviève, patronne de Paris, en est la gardienne. Sa statue est signée Paul Landowski. La Sainte tourne le dos à Notre-Dame. Une offense pour le sculpteur qui, désespéré, n’assista pas à l’inauguration en 1928.
Nous voici au Pont des Arts qui relie depuis 1804 l’Institut de France et le Palais du Louvre, « so romantic » : Paris est la capitale de l’Amour et les grilles du Pont des Arts s’y prêtant à merveille, des milliers d’amoureux y avaient scellé leurs cadenas… Mais en 2015, tout cet amour devenant trop lourd, les grilles ont été remplacées par des panneaux vitrés…
Nous reconnaissons la statue d’Henri IV de loin sur le Pont Neuf qui est, malgré son nom, le plus ancien pont de Paris (fin du16ème siècle). Tout en pierre, il traverse entièrement la Seine et fut empaqueté de toile polyamide par les artistes Christo et Jeanne-Claude en 1975. Le public pouvait marcher dessus (exposition actuelle au Centre Pompidou).
Troisième plus ancien pont, le Pont Royal a été commandé par Louis XIII (1685). Le Roi avait assisté à un accident du bac (bateau à fond plat qui traversait la Seine à partir de la rue du Bac) et décida de la construction d’un pont. Il est rendu célèbre par le peintre Camille Pissarro. Et l’ultime mais pas le moindre, Le pont de La Concorde , construit en pleine tourmente révolutionnaire... C’est ici que nous avons décidé de nous quitter.
Certaines sont allées déjeuner rue Sainte-Anne dans un restaurant japonais, d’autres avaient prévu un pique-nique à partager sur un banc au soleil le long de la Seine et d’autres ont préféré traverser le jardin des Tuileries pour aller visiter le musée de l’Orangerie qui expose le peintre Chirico.
Une prochaine fois, nous vous proposerons de marcher du pont Mirabeau au pont Alexandre III. Charmante aussi sera la promenade de la Bastille au bois de Vincennes avec une « moule frite » à déguster porte Dorée. Mais attendons le retour du printemps !

Par Anne Guillemin – Sortie proposée par le Bureau

Galerie photo

Bassin de l'Arsenal à Paris Pont royal à Paris Pont des arts