« L’exhibitionniste » Christian Louboutin

Les escarpins à talons aiguilles vertigineux, emblème de la maison Louboutin

Le palais de la Porte Dorée chef d’œuvre du style Art Déco, unique à Paris, classé monument historique a été entièrement rénové en 2007 pour accueillir le Musée National de l’Histoire de l’Immigration et l’aquarium tropical.
Ce musée nous présente une exposition consacrée à l’œuvre et l’imaginaire débordant du créateur de la « semelle rouge », Christian Louboutin. A-t-il été inspiré par le siècle de Louis XIV où, à la cour de Versailles, les courtisans portèrent le talon rouge jusqu’à la révolution ? Il n’était pas, bien sûr, si haut que celui de ses créations (12 à 15 cm) ! D’après la saga, c’est en utilisant le vernis à ongles Chanel rouge de son assistante qu’il initia cette marque de fabrique.
Le déclic de sa création a débuté en voyant un « simple dessin » sur un panneau interdisant le port de talons hauts, susceptibles d’abimer le parquet lors de la visite d’une exposition au Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie (ancien Musée de la Porte Dorée).
Ce n’est pas une rétrospective classique mais un voyage dans 30 ans de création, où nous découvrons quelques centaines de chaussures mais aussi des œuvres d’art exceptionnelles, des rencontres avec des artistes contemporains : Jean-Paul Gautier, Yves Saint-Laurent qui l’inspirent et qu’il aime.
« Loubishark », sa nouvelle paire de baskets est déjà iconique chez les stars internationales…
Notre conférencière qui nous a guidées, a enrichi la présentation de cette exposition par ses parfaites connaissances et nos amies en sont ressorties enchantées.
Une exposition coup de cœur à ne pas manquer !

Courrez à la Porte Dorée quand vous ne serez plus confinés car actuellement le musée est fermé.

Par Nicole Daunas - L’univers de la mode