Vasarely ou l’Art en mouvement

Un carré pivotant sur son axe devient losange et crée ainsi un principe visuel qui va être au centre des recherches "cinétiques" du peintre !

__________________

 
Le Centre Pompidou accueille actuellement une grande rétrospective, consacrée à Vasarely : trois-cent œuvres sont exposées. Ce fut l’occasion pour nous de découvrir l’inventeur de l’Art Optico-cinétique qui a révolutionné l’abstraction géométrique.

Entre les études graphiques de 1930 et les « rêveries cosmiques » de la fin de sa vie, Vasarely a exploré toutes les formes de l’Art Cinétique.

Son œuvre est en perpétuelle mouvement, ce que l’artiste définissait ainsi : « La forme, sitôt saisie par l’œil, se mue en une autre forme et ne se stabilise jamais ».

Nous remarquons une admirable continuité entre la série des « zèbres » de 1930 et « le cosmos irradiant » de la dernière période.

Nous quittons l’exposition avec regret mais aussi un peu déstabilisés par cet art coloré et en mouvement constant.

Par Nicole Pradon – De l’Art Moderne à l’Art Contemporain

Galerie photo