Une journée chez Rosa Bonheur au Château de By

L’un des plus grands peintres animaliers du XIXe

Rosa bonheur, dont nous commémorons cette année le bicentenaire de la naissance, fut de son vivant une artiste de grande renommée. Après une période de relatif oubli, elle est, cette année, célébrée par plusieurs grandes expositions, en avril à Bordeaux, en juin au Château de Fontainebleau et à l’automne au Musée d’Orsay.
A 37 ans, elle acquiert le Château de By où elle va vivre et y installer son grand atelier. Dans le parc, rôdent des animaux fort inhabituels : des lions et des bisons ! Elle va les peindre et rejoindra le courant artistique animalier moins prisé en France que dans le monde anglo-saxon.
Rosa Bonheur était une forte personnalité : célibataire, cheveux courts, fumant le cigare, portant le pantalon (elle dut demander l’autorisation à la Préfecture !) elle fut aussi une amie de l’Impératrice Eugénie qui la fit décorer de la Légion d’Honneur, (première femme à recevoir cette décoration). Elle fut aussi présentée à la Reine Victoria et reçut Buffalo Bill dans sa demeure !
Pressée de commandes, elle acquiert une réputation internationale, le célèbre « Marché aux chevaux » fut offert par le milliardaire Cornélius Vanderbilt au MET de New York.
Nous sommes accueillis au Château de By par la Directrice qui a fait revivre cette demeure ouverte au public. Elle nous montre les œuvres découvertes dans cette maison ainsi que des documents émouvants.
La Mission Stéphane Bern pour le Patrimoine a fait inscrire le Château de By au nombre des 18 demeures du Patrimoine.
Avant de regagner Paris, nous faisons une halte à Barbizon, célèbre village d’artistes qui fut au XIXe siècle un creuset du pré impressionnisme ; le conservateur du petit musée « L Auberge Ganne » nous conte la vie joyeuse de ces artistes attirés par la nature et la Forêt de Fontainebleau.

Par Nicole Tordjman - Richesses du patrimoine

Portrait de Rosa Bonheur dans son atelier au château de By
©CHÂTEAU DE ROSA BONHEUR