Témoignage de Rosemary

C’est avec grand plaisir que je réponds à la demande de mon amie Amanda Gourdault-Montagne pour témoigner de mon expérience à Paris de Bienvenue en France.

A notre arrivée, nous eûmes pendant un an à nous consacrer aux travaux de restauration de notre Résidence, l’Hôtel de Breteuil. Mes expériences antérieures à New York, Bruxelles et Genève m’ont beaucoup aidé dans cette mission.
Je pus à la fin de ces travaux, par un contact avec Nicole Tordjman une des « grandes animatrices » de l’Association rejoindre le groupe « Richesses du patrimoine ».
Bienvenue en France offre un vaste choix d’activités permettant aux diplomates d’avoir une plus profonde connaissance de la France, de son histoire, ses institutions, sa culture mais aussi de pratiquer une activité sportive. Ce fut le cas pour moi en m’inscrivant aux cours de golf à l’Hippodrome de Longchamp !
Je considère que Bienvenue en France, permet d’enrichir notre engagement et notre action dans le pays en tant que partenaire de notre époux.
 Le réseau relationnel que nous ouvre l’association donne accès à des personnalités comme à des lieux privilégiés. L’accueil y est amical et chaleureux.
Parmi les souvenirs marquants avec le groupe « Richesses du patrimoine » :
Le Musée Cognacq-Jay véritable caverne d’Aladin du XVIIIe siècle
une visite mémorable à Aix-en-Provence, en compagnie de Philippe Cézanne, petit fils de Paul et déjeuner au Jas-de-Bouffans, le mas familial.
Au Palais Royal, le conseil constitutionnel où nous fumes reçues par son Président Jean -Louis Debré.
Une autre visite mémorable fut la Maison Hermès où le Président nous expliqua l’histoire, la stratégie globale de cette Maison, la visite se poursuivant par un cocktail sur le toit-terrasse.
 
Le chapitre suivant de ma vie se passa en Chine où j’ai enseigné à des enfants défavorisés et ce fut une expérience très enrichissante également. Chacune des étapes que nous vivons et à laquelle nous collaborons aux cotés de notre époux s’enrichit du vécu précédent.
Il est aujourd’hui courant d’entendre que de telles organisations appartiennent au passé ; je ne le pense pas et considère qu’au contraire elles permettent de renforcer les liens entre les membres du corps diplomatique comme au sein de la famille. La vie diplomatique nous entraine ainsi que nos familles loin de chez nous dans des pays chaque fois différents, cela exige des ajustements.
Une association telle que Bienvenue nous aide à la connaissance et à la compréhension de la France et par là même facilite notre installation, adaptation et compréhension des cultures de chacun.
N’est-ce pas exactement ce dont a besoin notre XXIe siècle ?

Par Rosemary Kavanagh