Pénétrer au cœur de la musique de CHOPIN

Grâce à l’hospitalité de l’Ambassadeur de Pologne et de Madame Izabela Mlynarska qui nous ont ouvert les portes de leurs somptueux salons chargés d’histoire, les membres de BEF ont eu le sentiment de pénétrer au cœur de la musique de CHOPIN, le temps d’une soirée.

Chaque œuvre du récital de piano était présentée, commentée puis interprétée par Annie Lionnet.

__________________

 
« Pour un pianiste, jouer Chopin dans un salon où lui-même a joué, il y a plus de 180 ans, est un privilège porteur d’une intense émotion.
Mais c’est également un grand bonheur de lui rendre hommage en essayant de mettre en lumière certains aspects de son caractère à travers quelques-unes de ses œuvres.

Chopin a vingt et un ans lorsqu’il arrive à Paris et très vite conquiert le public parisien en jouant dans les salons. Et là, il enchante ses auditeurs notamment par le charme de ses Valses. Mais, au fond de lui-même, il reste un exilé et l’on trouve, notamment dans ses Mazurkas, non seulement la nostalgie du pays perdu mais également le sentiment d’errance qu’éprouve tout homme ayant perdu ses racines et ses repères.

La deuxième épreuve de sa vie est la maladie, avec une première attaque de tuberculose dès l’âge de vingt-cinq ans. Et toute sa musique exprime un sentiment de la vie à la fois riche mais fragile et éphémère, notamment dans ses Préludes op. 28, courtes pages d’une étonnante densité.
Et si sa Fantaisie-Impromptu met en lumière son côté romantique passionné, ses Nocturnes sont l’expression d’un homme tourmenté : on y trouve des interrogations, des pulsions d’inquiétude mais aussi, dans plusieurs d’entre eux, une fin d’une ineffable sérénité.
Pénétrer dans la musique de Chopin, c’est accepter de considérer notre propre fragilité, mais transfigurée par la beauté. »

Par Annie Lionnet - Au coeur de la musique https://www.instagram.com/p/Bv64ROIilWa/

Galerie photo