Le « Haut Marais », Chevaliers et templiers

Une promenade sur les pas des Chevaliers de Malte et à la découverte du marché historique des Enfants Rouges.

__________________

 
Partant de l’église Sainte Elisabeth aujourd’hui paroisse des Chevaliers de Malte, successeurs des Templiers, nous revivons « en imagination » l’épopée de près de 200 ans (1119-1307) de ces hommes partis sur les routes de l’Orient pour défendre Jérusalem et protéger les pèlerins. Tels les chevaliers, alors vêtus d’un manteau blanc et croix rouge (symbole de l’innocence et du martyr !), nous arpentons ce quartier.

En traversant la rue du Temple, on pénétrait jadis dans le vaste domaine de six hectares, « La Villeneuve du Temple », ville dans la ville, pourvu de privilèges par le Pape lui-même. C’est cela, ajouté à sa puissance financière qui offensa Philippe le Bel, épris de pouvoir absolu et toujours en proie aux problèmes financiers. Les chevaliers seront arrêtés ce même 13 octobre 1307 dans toute la France, l’ordre sera dissout sous l’accusation d’hérésie arrachée sous la torture par l’Inquisition et le Grand Maître Jacques de Molay finira sur le bûcher en 1314.

Dans le charmant jardin du Temple , nous avons imaginé le Palais du Grand Prieur, la Tour César où le Roi entreposait le Trésor Royal et surtout le donjon de sinistre mémoire où Louis XVI et la famille royale furent incarcérés, avant de finir guillotinés... Imaginé, car la Tour a été rasée en 1808 par Napoléon qui craignait les pèlerinages royalistes et le palais a laissé place au jardin conçu sous Napoléon III.

Mais l’Ordre du Temple possédait également le droit de franchise et dans l’enclos prospéraient ainsi toutes sortes de commerces. Aujourd’hui encore, voilà le Carreau du Temple, d’abord rotonde, puis pavillons de bois et enfin pavillons de fer et de fonte à l’élégante verrière, restauré ces dernières années et aujourd’hui centre de sport, culture et événementiel plus qu’animé !

C’est au petit Marché des Enfants rouges, plus ancien marché de Paris, où en 1914 encore on pouvait voir une quinzaine de vaches, que nous nous sommes attablés pour savourer la pastilla de volaille aux parfums tous orientaux de cannelle et de curcuma... digne récompense de cette longue « chevauchée » !

Par Michèle Reslinger - Promenades guidées dans Paris

Galerie photo

Square du temple, vue sur la Mairie du 3è arrdt © christophe-noel Le palais du Grand Prieur au Temple, en 1770, Musée Carnavalet Histoire de (...) Le groupe au Marché des enfants rouges