Le Bon Marché, première cathédrale du commerce moderne

Le Bon Marché a inspiré Emile Zola pour son livre Au Bonheur des Dames. Le client est roi et la femme choyée ! Véritable initiateur des premières opérations commerciales, Aristide Boucicaut crée plus qu’un magasin, il propose un paradis de la mode.

Aristide Boucicaut, modeste commis normand, monte à Paris en 1828, où il travaille tout d’abord dans un petit magasin de « nouveautés » avant de s’associer avec M . Videau, propriétaire de la boutique « Au bon marché » à l’angle de la Rue du Bac. Il lui rachètera ses parts pour devenir seul maitre à bord. Soutenu par sa femme, Marguerite, dans cette ascension sociale fulgurante, il investit toute sa fortune et apporte les premières modifications annonciatrices des grands magasins.
Les prix sont indiqués sur une étiquette, la marge est faible, il lance le « satisfait ou remboursé » et définit une véritable scénographie de l’achalandage. Bref, Aristide Boucicaut ne vend pas seulement des biens de consommations, il vend l’envie d’acheter !
A partir de 1869, L’architecte Louis-Charles Boileau et Gustave Eiffel réalisent un bâtiment dont la structure de fer est révolutionnaire et qui éblouit le Tout-Paris, avec ses grandes vitrines à la décoration alléchante
Aristide Boucicaut meurt soudainement en 1877 et son épouse Marguerite durant dix ans dirigera la société avec l’aide des anciens collaborateurs de son mari.
Les principes qui régissent cette maison :

UN MAGASIN OÙ LE CLIENT EST ROI
La clientèle est essentiellement féminine : ils créent les premières toilettes pour femmes ainsi qu’un salon de lecture pour que les maris puissent s’occuper pendant que leurs achats !
Les Boucicaut vont innover avec des idées novatrices : création du mois du Blanc, premier catalogue de vente par correspondance pour faire connaître le Bon marché dans l’Europe entière...
Mais peut être que la réalisation la plus étonnante sera l’Hôtel Lutétia, inauguré en 1910. C’est Marguerite Boucicaut qui avait initié le projet bien des années auparavant, afin que ses clients provinciaux ou étrangers puissent être logés convenablement.

UNE GESTION PATERNALISTE, inspirée par le socialisme chrétien
Avec 1788 employés en 1877, le Bon Marché participe à l’émergence d’une nouvelle classe sociale : les employés. Ils bénéficieront de multiples avantages inspirés par le socialisme chrétien : un réfectoire gratuit, une caisse de prévoyance, une caisse de retraite, un jour de congé payé hebdomadaire et...seulement 12h de travail quotidien..
En 1984 le groupe LVMH de Bernard Arnault rachète le magasin qui sera désormais consacré au luxe.
Quant au Lutétia il est à ce jour le seul palace de la rive gauche.

Par Michèle Reslinger

Galerie photo