La transition énergétique : aujourd’hui et demain.

Halte au catastrophisme !

Les enjeux climatiques et environnementaux imposent l’avènement d’une transition énergétique vers un monde nouveau, plus économe, plus électrique et moins émetteur de CO2. Cette transition ne sera possible qu’avec des investissements massifs en recherche et innovation (1,2). La décarbonation des transports, de l’habitat et de l’industrie, les secteurs les plus émetteurs de CO2 en France, ne pourra se faire qu’à travers un développement équilibré des énergies renouvelables (solaire et éolien), de l’utilisation accrue de la biomasse et du maintien d’une énergie nucléaire forte. Les premières sont intermittentes et nécessitent la mise au point de technologies de stockage d’énergie à grande échelle (batteries, hydrogène) ; la production de biocarburants et de biogaz est en cours de maturation industrielle ; enfin, l’énergie nucléaire a toute sa place comme énergie bas-carbone, moyennant que, au-delà de la nécessaire construction de nouveaux réacteurs, les recherches sur le nucléaire du futur (réacteurs de 4ème génération) et la gestion des déchets se poursuivent. Une révolution énergétique n’est jamais le résultat d’un décret mais celui de découvertes et d’avancées scientifiques, technologiques et industrielles.

Marc Fontecave
Laboratoire de Chimie des processus Biologiques, Collège de France, 11 Place Marcelin Berthelot, 75231 Paris Cedex 05, France

(1) Marc Fontecave. “halte au catastrophisme. Les vérités de la transition énergétique”. Flammarion, 2020.
(2) Conférence du Professeur Marc Fontecave