L’Hôtel de la Tour d’Auvergne

De l’art de vivre à la Belle Epoque jusqu’à aujourd’hui dans une magnifique résidence diplomatique.

L’Hôtel de la Tour d’Auvergne aura été, pendant ces dernières années, un havre d’accueil et de prestige pour les activités et évènements exceptionnels de Bienvenue en France grâce à l’hospitalité toujours renouvelée de l’Ambassadeur Juan Salazar Sparks et son épouse, notre amie Karen.
Ce furent entre autres un défilé de mode française du XVIIIe siècle, des répétitions régulières en prévision du concert de notre chorale et des visites du palais.

Cet hôtel particulier est en effet un joyau de notre patrimoine, construit au début du XXe siècle par l’architecte le plus en vogue de l’époque, René Sergent, pour le Prince de la Tour d’Auvergne et son épouse Elisabeth Berthier de Wagram.
Après la mort du Prince, il fut le siège de l’Ambassade des États-Unis à la fin de la première guerre mondiale puis, en 1929, a été acquis par le Chili.

Situé à l’angle de deux larges artères, il offre à l’extérieur une élégante façade courbe avec une travée de guirlandes de fleurs d’inspiration Louis XVI.
La virtuosité de l’architecte s’exprime dès l’entrée, par un majestueux escalier d’honneur surplombé d’une loggia à colonnade et assorti d’un étonnant jeu de miroirs que nous retrouverons d’une pièce à l’autre. Dans l’enfilade des salons, une pièce de réception ornée de panneaux dans le goût chinois prisé au XVIIIe siècle, une bibliothèque et en face une salle à manger dont les ornements proviennent du célèbre Hôtel Crillon.
De nombreuses statues d’artistes chiliens du XIXe siècle à l’école des artistes français, comme Nicanor Plaza par exemple ou, sous la voute d’entrée, des grands totems de Antonio Paillafil, artiste indien de l’ethnie mapuche, nous emportent dans un voyage esthétique ou le Chili et la France se rencontrent.

Empanadas (chaussons), délicieux vins chiliens et... galette des Rois ont clos cette visite !

Par Nicole Tordjman - Richesses du Patrimoine

Résidence de l’ambassadeur du Chili à Paris, Grand escalier © Bienvenue en France MP-ML