Francis Bacon

« Ma chance dans ma vie d’artiste est d’être né à la période du Conceptuel et du Minimalisme ».

Son parcours de vie est chaotique. Né d’un père juif et d’une mère chrétienne, la vie de Bacon est bohème et sa scolarisation brève. Il vit son adolescence dans un grand isolement et il dira plus tard :« J’étais un peu fou, c’était ma seule façon d’exister »

Deux artistes l’ont marqué : Warhol et Beuys. Le premier disait de son travail : « je fais cela, je ne vois pas comment, c’est le hasard », et le second se prévalait d’une interprétation divine.

En 1972 à l’occasion de l’exposition « Monumenta », exposition d’art contemporain au Grand Palais, Bacon, comme tous les artistes minimalistes est vivement impressionné, il en subira l’influence.

Nous avons été intrigués dans l’exposition par ses boites remplies de photos : comment expliquer cette œuvre ? Bacon révèle « la peinture ne me suffisait pas, je suis parti à la recherche de mon enfance et je l’ai trouvée et mise en boite ».

Ses vrais moments de création vont être liés à de nombreuses ruptures durant sa vie d’artiste.

Toutes ces œuvres, monstrueuses et tourmentées, nous ont choqués et fascinés par la force qui s’en dégage et qui nous révèle son talent.

Par Nicole Pradon - Art contemporain