Défilé de costumes du XVIIIe

"Quand la mode rencontre l’histoire dans un palais parisien"

Ce défilé fut la dernière et brillante soirée en l’honneur des 40 ans de Bienvenue en France !
S.Exc. l’Ambassadeur du Chili, M. Juan Salazar Sparks et son épouse, notre amie Karen, nous ont accueillis à l’Hôtel de La Tour d’Auvergne pour un défilé de mode dans le goût du XVIIIe siècle. (Grand siècle c’est Louis Quatorze)
Ce somptueux palais fut un cadre rêvé. Raffinement des atours et du décor étaient au rendez-vous.
Une vingtaine de mannequins, sous la houlette dynamique et talentueuse de Pauline Bord, docteur en Histoire et créatrice d’une société évènementielle "Histoire retrouvée", nous ont présenté ce que fut la mode en France au XVIIIe siècle. Ses commentaires vivants et pétillants nous ont permis de décoder ces atours qui faisaient rêver les élégantes des cours de France et d’Europe. Les influences étrangères n’étaient pas absentes, entre autres, celle de la pragmatique Angleterre soucieuse du confort des "fashionistas" de l’époque !
Mais, on n’avait pas peur des décolletés plongeants et des bijoux de la tête aux pieds, témoins les boucles de chaussures ornées de diamants.

Parmi les nombreux modèles retenons :
- la robe « à la française » digne des tableaux de Watteau avec ses larges plis dans le dos,
- la jupe qui raccourcit pour pouvoir marcher plus aisément dans les parcs à l’anglaise et répondre aux recommandations hygiénistes du Dr. Tronchet... tout en laissant coquettement apercevoir la cheville !
- la robe de cotonnade avec un joli tablier brodé pour les femmes de condition plus modeste.
Les coiffures présentées sont, elles aussi, variées : boucles rigides appelées "marteaux" sur les tempes ou boucles souples à l’anglaise.
Une coiffure émouvante, appelée "à l’enfant", avait été créée pour la reine Marie-Antoinette qui perdait ses cheveux après la naissance du Dauphin.

Deux élégants mannequins masculins nous présentèrent un "Garde du Roi" dans une magnifique tenue bleue aux galons d’argent et un jeune noble aux cheveux courts et moustache, dans une tenue plus moderne proche du XIXe siècle.

La soirée se termina par une dégustation d’excellents vins du Chili « Escudo Rojo » offerts par nos hôtes et commentés par le directeur clientèle des caves Baron Philippe de Rothschild.

Elégance et œnologie un heureux duo !

Par Nicole Tordjman

© Angeline Mattiocco Photographies
© Ambassade du Chili

Galerie photo