Créativité à Bienvenue et en diplomatie

Bienvenue en Fête au Quai d’Orsay ! La garde républicaine, onze régions françaises et leurs spécialités culinaires, l’école de gastronomie Ferrandi, la maison de champagne Roederer et le marché de Rungis étaient au rendez-vous pour célébrer l’identité française, sa culture, son patrimoine et sa gastronomie.

« Belle mission » dans ce magnifique écrin du Quai d’Orsay comme l’a dit le Ministre à l’intention de nos Amis diplomates ! La quasi-totalité des régions françaises, réunies dans l‘association « Destination Régions » présidée par Mme Marie-Reine Fischer, étaient présentes sous l’apparence exquise de leurs spécialités culinaires exposées sur les buffets des salons du Quai d’Orsay pour la réception annuelle de Bienvenue en France. Jolie façon de saluer le départ de Christine Faure qui transmettait avec dynamisme le flambeau de la Présidence à Amanda Gourdault-Montagne, épouse du Secrétaire général du Ministère. Elle formulait un grand merci à Mme Maria Vadillo Le Drian, hôtesse aux côtés de son époux de la soirée et marraine du partenariat entre Bienvenue et « Destinations régions ». Après avoir salué Marie-Thérèse François-Poncet, la présidente fondatrice, le Ministre a ajouté avec humour :

« Pour moi, cette réception n’est pas tout à fait une première. Je n’étais pas invité personnellement. J’étais le mari de la vice-présidente du tourisme de Bretagne. » Raison de plus pour remercier les bénévoles de Bienvenue sans oublier leurs conjoints. Le Ministre connait bien « la belle mission » de l’association. Et d’ajouter à l’attention des diplomates : « Vous pourrez voir dans vos différentes activités à Bienvenue, combien ce patrimoine est vivant et combien la France est désireuse d’emprunter les chemins les plus contemporains de la création, de faire preuve d’innovation et de modernité. Cette volonté de modernité concerne également la diplomatie que j’ai la responsabilité de conduire avec le Président Macron. Innovation, créativité, initiative, respect de nos partenaires. Nous voulons accompagner de nouvelles formes de gouvernance mondiale, en particulier celles qui répondent aux transformations sociales et technologiques de notre temps. La France sera à l’initiative. »

Mais revenons à la soirée : devant le Quai d’Orsay, le nombre exceptionnel de voitures immatriculées CD témoignait de l’intérêt et de l’amitié que portent les ambassades à Bienvenue en France. Sitôt le portillon de sécurité franchi, la haie d’honneur, parapluie en main, des élèves de l’école de gastronomie Ferrandi, donnait une première idée de la qualité du service de ces jeunes gens sanglés dans leurs uniformes derrière les buffets ou tournoyant avec l’aisance des majordomes d’antan, plateau en main. Un spectacle qui remplissait d’aise l’équipe des cuisines du Quai d’Orsay, toujours férue de perfection et le président du Marché international de Rungis dont le soutien, selon Christine Faure, « est aussi fidèle qu’enthousiaste ».

Il serait trop long de détailler les différentes spécialités goutées avec délectation sur la musique du quartet de jazz de la Garde républicaine. Quant aux vins, impossible, même aux plus téméraires, d’en faire une dégustation complète. La France est bien le pays des nectars, y compris le champagne représenté par la maison Roederer.

C’est donc la mine réjouie que les invités se sont photographiés avec une machine toute moderne qui délivrait en quelques secondes le document. On avait le choix entre différents décors, mer, montagne, campagne. Le Noël en Alsace a triomphé. Témoin la photo des deux vice-présidentes : la sortante Nicole Parlange et l’arrivante Véronique Debieuvre. Toutes deux souriantes. A Bienvenue, Françaises et étrangères restent amies pour la vie.

Francine Boidevaix

Galerie photo