Cours de français : Des années d’analyse !

Sujet, verbe, complément !

Nous avons, nous, de langue maternelle française, des années d’analyse. D’abord grammaticale, suivie certainement d’autres successives vagues d’approfondissement, jusqu’au psychanalytique peut-être même. Tout au long des années de l’école primaire au lycée, il s’est agi de regarder chaque énoncé comme une suite à la logique implacable de sujet-verbe-complément, et d’identifier ce complément d’objet direct. Qui ne se souvient de « avec l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct quand celui-ci est placé avant le verbe », récité avec autant d’ardeur qu’un élan spirituel au coucher ?
Comment l’expliquer à quelqu’un qui n’a jamais eu à rajouter ce subtil accord à la fin d’un verbe. « j’ai ouvert la lettre, la lettre que j’ai ouverte…, j’ai lu cette belle lettre, je l’ai lue avec délice ». Il y a quelques siècles, Voltaire ne supportait pas cette délicate précision et accusait Marot, poète officiel du roi François 1er d’avoir « ramené deux choses d’Italie : la vérole et l’accord du participe passé » et de rajouter « je pense que c’est le deuxième qui a fait le plus de ravages ! ».
Il nous revient de faire apprécier à nos amis d’ailleurs ce qui distingue ce peuple « mangeur de grenouilles et d’escargots ». Le français, n’est-il toujours pas la langue de référence dans les instances internationales en cas d’incertitude ou de difficulté d’interprétation ?
Nous souhaitons faire aimer dans nos cours de français, la facilité que nous donne cette belle langue, pour s’exprimer… C’est une chanson douce, au rythme mélodieux. C’est une langue, aux joyeuses et joueuses particularités culturelles. Parlons un bon français !
Nos cours à Bienvenue proposés à tous les niveaux, de débutant complet à perfectionnement, réunissent des animatrices passionnées et des élèves enthousiastes. Un bel élan nous réunit en petits groupes une fois par semaine en diverses et pétillantes occasions : un atelier mini-French pour celles et ceux qui n’osent pas (pas encore), un café de rentrée historique à l’emblématique Café Procope ou à la belle Samaritaine, une ciné-classe formidablement découvreuse, une affinité avec les exceptionnels événements musicaux, littéraires, communicatifs (le bridge !). Des ateliers thématiques vont ouvrir, consacrés à la chanson et à la poésie. Nos nouvelles francophones recevront aussi des invitations à des sorties « à la carte ».

Par Dominique Teixido-Hervé, coordinatrice des Cours de français

Bienvenue en France © ML